Rebond de la croissance mondiale du conteneur

 

L'année 2017 marque une nette reprise de la croissance pour le trafic maritime conteneurisé, sur fond de forte relance économique mondiale. Pourtant, les taux de fret sont encore et toujours menacés par l'augmentation encore plus forte de l'offre.



La croissance du secteur est 1,7 fois supérieure à celle de l'économie mondiale © Hapag-Lloyd
La croissance du secteur est 1,7 fois supérieure à celle de l'économie mondiale © Hapag-Lloyd
D'après les prévisions d'Alphaliner, la croissance du trafic conteneurisé atteindra 6 % en 2017. Après la poussée du premier semestre (+ 6,7 %), le troisième trimestre est "resté solide", selon le consultant, aidé par la Chine, même si l'augmentation des volumes est généralisée à toutes les régions. Les ports de ce pays, Hong Kong compris, ont présenté une croissance de 9,3 % de juin à septembre et de 9,1 % sur les neuf premiers mois de l'année. 

Des niveaux de croissance d'avant-crise 

Le consultant souligne que cette année, la croissance des échanges de conteneurs va largement dépasser celle du produit intérieur brut (PIB) mondial. D'après lui, le rapport sera de 1,7 en faveur du trafic maritime, ce qui constituerait un renversement de situation comparé à une période récente, avec un ratio inférieur à 1 ces deux dernières années. 
"La reprise économique mondiale se poursuit. Le 10 octobre, le FMI a relevé sa prévision de croissance à 3,6 % pour 2017 et à 3,7 % pour 2018", rappelle Alphaliner. Celui-ci y voit "un fort rebond comparé au 3,2 % de l'année dernière, qui a été le plus faible taux de croissance annuel depuis le début de la crise financière en 2009". 

Reprise généralisée 

Alphaliner cite les chiffres de CTS et Jocpiers, qui font état d'une croissance des volumes conteneurisés de 5,3 % à la fois sur les routes Asie-Europe et transpacifique sur les neuf premiers mois de l'année par rapport à la même période de 2016. Sur l'ensemble de l'année dernière, la progression de ces marchés était respectivement de 2,8 et 4,3 %. 
"Le renforcement de la croissance cette année sur ces deux routes intercontinetales a été accompagné d'une reprise des volumes conteneurisés sur les marchés émergents. La Russie, l'Amérique du Sud et l'Afrique de l'Ouest ont ainsi rebondi fortement après avoir souffert d'une baisse du trafic en 2015 et 2016 liée aux conséquences de la baisse du cours du pétrole sur leur économie". 

La hausse des capacités ne s'essouffle pas 

Partant de ces constats, le consultant table sur un haut niveau de croissance pour l'année 2018, qu'il situe à 4,8 %. Toutefois, il prend soin de préciser qu'une telle évolution serait encore inférieure à celle de l'offre puisque Alphaliner prévoit une augmentation de 5,8 % de la capacité mondiale l'année prochaine. Avec elle, la surcapacité et la pression sur les tarifs seront maintenues. 
"La hausse de la demande enregistrée cette année n'a pas été suffisante pour arrêter une baisse vertigineuse des taux de fret au troisième trimestre, observe le cabinet. Le SCFI a chuté de 23 % depuis la fin juillet et la tendance à la baisse s'est prolongée en octobre". 
Et cette situation ne devrait pas se résoudre tout de suite. D'après Alphaliner, le surcroît d'offre devrait atteindre 1,72 million d'EVP en 2018, contre 1,25 million en 2017. Les navires de 10.000 EVP et plus totalisant quelque 80 % de la capacité supplémentaire attendue en 2018, la pression devrait être particulièrement forte sur les routes intercontinentales majeures.
 

 

Franck André

 

Lundi 23 Octobre 2017

Commentaires(0)

Post a Comment

Image: 

A propos

Centre de formation aux BTS en alternance

Recent Posts

Statistiques portuaires

Statistiques portuaires


By admin / juil 20

Canal Seine-Nord, ça bouge un peu !

Canal Seine-Nord, ça bouge un peu !


By admin / juin 11

Tags

Brand Business Construction Creative Design Develoment Education Food francais Life Logo Love