Soget : le "MSC Mirjam" géré par le Port Community System S)One

 

L’escale du "MSC Mirjam", ce 29 octobre, a été entièrement gérée par le guichet unique portuaire nouvelle génération de Soget. Une nouvelle étape dans le déploiement progressif de S)One qu’environ 4.000 personnes devraient utiliser sur l’axe Seine d’ici fin 2019.



© Éric Houri
© Éric Houri
Démonstration, en haut de la vigie de la capitainerie, à l’entrée du port du Havre, d’une escale entièrement dématérialisée. Le porte-conteneurs "MSC Mirjam", de près de 400 mètres de long est arrivé dans la nuit sur les quais de Terminaux de Normandie, à Port 2000. Et ce lundi 29 octobre, les représentants du Grand Port maritime du Havre, de l’entreprise havraise Soget, du manutentionnaire et de l’armement étaient présents pour vanter les profits de la gestion dématérialisée de toutes les opérations logistiques sur le corridor de l’axe Seine. 
Le principe : "Un travail collaboratif qui permet la continuité numérique entre tous les acteurs de la chaîne logistique de transport, pour une meilleure prédictibilité", résume Hervé Cornède, président du directoire de Soget. Avec l'objectif de faciliter le passage de la marchandise tout en sécurisant les transactions, Antoine Berbain, directeur général délégué de Haropa, souligne que "les ports de Haropa s’inscrivent ainsi dans la démarche de Smart Corridor". 

Une "grosse arme anti-congestion" 

Tout est donc partagé, depuis les informations transmises par la capitainerie à tous les clients sur l’application S-Wing du port, le guichet unique du Grand Port maritime du Havre, connectée à S)One : heure d’arrivée du navire sur rade, passage aux digues, heure de départ, confirmation de l’attribution du poste à quai, etc. Ce qui change avec le système précédent ? "La technologie et l’ergonomie, selon Alexandre Guyot, commandant de port adjoint. Tout le monde peut se connecter : capitainerie, terminaux de manutention, douanes, logisticiens…", sur "un système plus intuitif et convivial" qu’AP+, rappelle Soget. Une interconnexion qui permet, selon Jacques Barra, directeur de MSC Le Havre, de "mieux anticiper les opérations pour fluidifier les flux de marchandises et d’assurer une meilleure traçabilité". Une "grosse arme anti-congestion", ajoute Hervé Cornède. "Les formalités peuvent démarrer tout de suite pour le dédouanement ou pour l’organisation du transport, par fer, par route ou par barge", confirme Antoine Vercier, directeur commercial des Terminaux de Normandie.
 


"Les ports de Haropa s’inscrivent ainsi dans la démarche de Smart Corridor"


Cette escale du "MSC Mirjam" symbolise la fin de la phase pilote de l’escale d’un porte-conteneurs à l’import via S)One. Prochaines étapes : l’escale d’un roulier, le transbordement, le dégroupage, l’export. D’ici fin 2019, annonce Soget, 450 entreprises devraient utiliser le nouveau système sur l’axe Seine, soit environ 4.000 utilisateurs représentant vingt métiers différents, des secteurs public et privé, à l’import comme à l’export. Avec, selon Hervé Cornède, les perspectives du "développement de technologies innovantes en matière d’’intelligence artificielle et la possibilité d’un hébergement sécurisé des données dans le Cloud Azure".
 

 

Natalie Castetz

 

Mercredi 31 Octobre 2018

Commentaires(0)

Post a Comment

Image: 

A propos

Centre de formation aux BTS en alternance

Recent Posts

Maersk : Zéro CO2 d'ici 2050 !

Maersk : Zéro CO2 d'ici 2050 !


By admin / déc 07

Les métiers de la Navale recrutent !

Les métiers de la Navale recrutent !


By admin / nov 14

Tags

Brand Business Construction Creative Design Develoment Education Food francais Life Logo Love